• 26 000+ d’élèves satisfaits
  • Crédit d’impôt 50%
  • 9 sur 10 ont amélioré leurs résultats

Fiche méthode : 10 astuces infaillibles pour améliorer son orthographe

L’orthographe est un élément essentiel de la communication écrite. Dès leur plus jeune âge, les enfants reçoivent des cours de français pour apprendre et maîtriser les innombrables règles d’orthographe, mais également de grammaire et de conjugaison de la langue française. Une erreur d’orthographe peut non seulement altérer le sens d’une phrase, mais aussi réduire la crédibilité de son auteur. Heureusement, il existe plusieurs astuces simples pour améliorer vos compétences en orthographe et réduire le risque d’erreurs. Voici dix astuces qui vous permettront de ne plus faire de fautes d’orthographe lors de la rédaction de vos devoirs, e-mails et autres documents importants.

Besoin d’aide pour améliorer votre niveau d’orthographe ? Trouvez un prof particulier de français ici

1. La relecture systématique

La première règle d’or pour éviter les fautes d’orthographe est de toujours relire attentivement ce que vous avez écrit. Prenez le temps de parcourir votre texte, en suivant ce que vous lisez avec votre doigt, à la recherche d’erreurs potentielles. Lorsque vous relisez, essayez de vous concentrer sur un type d’erreur à la fois, par exemple les accords verbaux, les accords des adjectifs, etc. La relecture vous permettra de repérer les erreurs que vous auriez pu manquer lors de la rédaction initiale.

Vous pouvez également opter pour la relecture à voix haute de votre texte, ce qui vous permettra de trouver des passages pouvant sonner faux, à cause de répétitions ou de mauvais accords.

2. Identifier ses lacunes

Cela paraît évident, mais tout le monde n’y pense pas ! Lorsque vous souhaitez améliorer une de vos compétences, il est logique de faire un «état des lieux» et de déterminer quelles sont les choses sur lesquelles vous devez travailler.

En orthographe, il est important de savoir qu’est-ce qui vous pose problème. Est-ce l’accord du participe passé ? La différence entre «a» et «à» ? L’orthographe des nombres écrits ? Lorsque vous aurez identifié vos lacunes, il sera plus facile pour vous d’y remédier. Vous pourrez vous concentrer sur celles-ci et les identifier avec aisance lors de vos relectures. Vous pourrez également les cibler lors de vos séances de révision et d’entraînement.

3. S’entraîner régulièrement

Comme pour toute compétence, la pratique régulière est essentielle pour améliorer son orthographe. Écrivez régulièrement, que ce soit sous la forme de dictées, de journaux intimes, de blogs ou même de textes créatifs. Plus vous écrivez, plus vous vous familiarisez avec les règles d’orthographe et moins vous commettrez d’erreurs. Si vous n’êtes pas sûr de l’orthographe d’un mot, prenez le temps de le vérifier.

Vous pouvez également vous entraîner avec des exercices d’orthographe, de grammaire ou de conjugaison pour ne plus oublier les différentes règles. Certains sites proposent diverses ressources pour vous entraîner. Par exemple, Projet Voltaire est une formation en ligne pour maîtriser l’orthographe et l’expression, et délivrant une certification. De nombreuses écoles et entreprises utilisent les services de Projet Voltaire pour améliorer leur niveau d’orthographe et ainsi garantir leur crédibilité lors de leurs communications.

4. Utiliser le dictionnaire pour améliorer son orthographe

L’utilisation d’un dictionnaire est une ressource précieuse pour améliorer ses compétences en orthographe. Cela aide à éviter les erreurs courantes et à renforcer sa maîtrise de la langue. Le dictionnaire offre trois éléments essentiels concernant un mot : son orthographe, sa signification et son étymologie.

Dans la langue française, de nombreux termes sont hérités du grec et du latin, engendrant ainsi des orthographes singulières pour certains mots. Prenons l’exemple du mot «démocratie». Ce terme provient de deux mots grecs : «demos» signifiant «peuple» et «kratos» signifiant «pouvoir» ou «autorité». L’étymologie de «démocratie» reflète donc son sens actuel de «pouvoir du peuple». En observant son origine, on peut mieux comprendre pourquoi il est écrit de cette manière.

5. Lire beaucoup de contenu qualitatif

La lecture régulière expose votre esprit à une variété de mots et de constructions grammaticales. Cela vous permet de vous familiariser avec l’orthographe correcte et de développer votre sens de la langue. Plus vous lisez, plus vous serez en mesure de reconnaître intuitivement les erreurs d’orthographe, car votre cerveau sera conditionné à identifier ce qui semble incorrect.

Bien sûr, vous n’êtes pas obligés de vous plonger uniquement dans la littérature classique. Vous pouvez lire des articles de journaux, des romans fantastiques ou bien des livres sur un sujet qui vous passionne. Attention à éviter de passer trop de temps à lire les commentaires sur les réseaux sociaux, trop souvent bourrés de fautes d’orthographe !

6. Faire des cartes mémoire de mots difficiles à retenir

Si vous éprouvez des difficultés à mémoriser l’orthographe de certains mots, comme le mot «chlorophylle», ne vous inquiétez pas, car vous n’êtes pas seul. Beaucoup de gens rencontrent des défis similaires lorsqu’il s’agit d’orthographe. Pour y remédier, vous pouvez créer une liste personnelle de mots que vous trouvez difficiles à épeler. Identifiez les mots qui posent problème et écrivez-les dans un cahier, un document électronique ou une application de prise de notes sur votre téléphone. En les regroupant, vous pouvez mieux cibler vos efforts d’apprentissage.

Une fois que vous avez constitué votre liste, engagez-vous à étudier et à réviser ces mots régulièrement. Les cartes mémoire sont un excellent outil pour cela. Créez des cartes mémoire virtuelles ou physiques avec le mot difficile à épeler et une phrase d’exemple afin de renforcer votre compréhension de son utilisation contextuelle.

L’avantage des cartes mémoire est que vous pouvez les emporter partout avec vous. Profitez de vos temps d’attente ou de vos pauses pour revoir ces mots. Répétez l’exercice régulièrement, car la répétition espacée est une technique efficace pour renforcer la mémorisation à long terme. Avec le temps et une pratique constante, vous commencerez à remarquer des améliorations. Les mots qui semblaient jadis compliqués deviendront progressivement plus familiers et vous vous sentirez plus à l’aise pour les utiliser régulièrement.

7. Faciliter votre mémorisation grâce à des moyens mnémotechniques

Nombreuses sont les règles d’orthographe et de grammaire, et certaines restent complexes à assimiler. Vous pouvez alors utiliser des moyens mnémoniques, qui sont des outils efficaces pour faciliter la mémorisation de règles délicates. Leur principe repose sur l’association d’un mot, d’une image ou d’une phrase avec une information difficile à mémoriser.

Voici quelques exemples :

  • hirondelle prend deux l, car elle vole avec ses deux ailes
  • enveloppe ne prend qu’un l car on ne met qu’une lettre dans une enveloppe 
  • libellule a quatre l (ailes) en tout

8. Apprendre une règle d’orthographe par jour

Autre moyen pour améliorer son niveau d’orthographe : se fixer l’objectif d’apprendre et de maîtriser une nouvelle règle chaque jour ! En adoptant cette méthode, vous développerez l’habitude de travailler régulièrement et vous verrez vos progrès apparaître progressivement. Vous trouverez ci-dessous quelques règles fondamentales à connaître : 

  • Différence entre ses et ces : le premier est un adjectif possessif et s’utilise lorsque l’on peut employer sa ou son au singulier, alors que le second est un adjectif démonstratif et s’utilise lorsque l’on peut employer ce, cet ou cette au singulier.
  • Accord des verbes : tous les verbes s’accordent avec leur sujet. Pour trouver le sujet de la phrase, vous pouvez vous poser la question Qui est-ce qui ? avec le verbe.
  • Écrire -é ou -er pour les verbes du 1er groupe : pour savoir si votre verbe doit prendre sa forme infinitive ou participe passé, il suffit de le remplacer par un verbe du 2e ou du 3e groupe (mordre, punir, faire…). Si vous obtenez un infinitif, il faudra utiliser la forme en -er, sinon il faudra utiliser celle en -é.

9. Utiliser des outils de correction automatique

Les correcteurs d’orthographe et de grammaire se révèlent être des alliés précieux dans la lutte contre les fautes d’orthographe. Grâce aux avancées technologiques, une myriade d’applications et de logiciels de traitement de texte, tels que Microsoft Word ou Google Docs, sont équipés de ces fonctionnalités. Ils peuvent repérer et signaler les erreurs d’orthographe, de grammaire et de ponctuation au fur et à mesure que vous écrivez.

Néanmoins, il est judicieux de ne pas accorder une confiance aveugle à ces outils, aussi sophistiqués soient-ils. En effet, leur efficacité n’est pas absolue, et ils se heurtent parfois à leurs limites, surtout en ce qui concerne les erreurs qui s’ancrent dans le contexte de votre texte. Par exemple, ils peuvent manquer des erreurs subtiles de sens, des erreurs de choix de mots ou des incohérences dans la logique du texte. Ces subtilités échappent souvent à la vigilance de leur algorithme, qui ne peut rivaliser avec la finesse de la compréhension humaine.

L’usage avisé de ces correcteurs automatiques implique donc une double démarche. D’une part, profiter des avantages indéniables qu’ils offrent en termes de détection rapide des erreurs flagrantes. D’autre part, conserver son rôle actif et critique en tant qu’éditeur de son propre travail.

10. Rédiger des phrases courtes

Lorsque vous rédigez un texte, il peut vous arriver d’écrire de très longues phrases complexes, dans le but de présenter vos idées de manière originale ou bien d’expliquer votre raisonnement avec le plus de détails possible. Seulement, vous pouvez vous perdre au milieu des propositions subordonnées, des nombreux accords de verbes, de temps… Pour éviter cela, privilégiez une écriture plus simple et fixez-vous quelques règles à suivre : développer uniquement une idée par paragraphe, ne pas dépasser plus de deux lignes par phrase… Le sens de votre texte en restera inchangé, mais ainsi, vous aurez moins de risques de faire des erreurs !

Éviter les fautes d’orthographe demande un effort constant et une attention particulière. Cependant, avec de la pratique et l’utilisation de techniques efficaces, vous pouvez grandement réduire le nombre d’erreurs dans vos écrits, que vous soyez élève d’école primaire, de collège, de lycée, dans l’enseignement supérieur, ou bien ayant déjà commencé votre carrière professionnelle. Une communication écrite sans fautes renforce la clarté et la crédibilité de votre message auprès des personnes avec lesquelles vous souhaitez communiquer.

Trouvez les meilleurs professeurs particuliers

Recevez des offres qui répondent parfaitement à vos besoins

Devis pour notre soutien scolaire